ASIBP - Association pour la Sauvegarde et la mise en valeur de l'îlot Buffon-Poliveau et de ses abords
ASIBP - Association pour la Sauvegarde et la mise en valeur de l'Îlot Buffon-Poliveau et de ses abords
Accueil Projet Îlot Buffon-Poliveau ASIP Newsletter - Adhésion - Contact
Adhésion
Newsletter
Contact
  Accueil Projet contesté Îlot Buffon-Poliveau ASIBP  
Bâtiments                      Jardin                      Faune                      La Bièvre                      Diaporama                      Plan
 

L'Îlot Buffon-Polivot constitue un jardin exceptionnel et original très largement inconnu du grand public.
> voir quelques images d'arbres remarquables et du jardin de l'Îlot Buffon-Poliveau


Bien que le célèbre Jardin des Plantes soit très nettement séparé, par la rue Buffon et quelques bâtiments, du peu connu et pourtant remarquable jardin de l'Îlot Buffon-Poliveau, le projet que nous combattons le menace également. En effet, le Jardin des Iris, la roseraie et une magnifique pelouse du Jardin des Plantes risquent aussi de disparaître dans l'opération.
> voir quelques images de ce qui est menacé dans le Jardin des Plantes même


Quelques arbres remarquables
du Jardin de l'Îlot Buffon-Poliveau



Arbre   Arbre   Arbre


Plaque arbre   Plaque arbre   Plaque arbre   Plaque arbre


Arbre   Arbre   Arbre


Plaque arbre   Plaque arbre   Plaque arbre   Plaque arbre


Arbre   Arbre   Arbre



Quelques images du jardin
de l'Îlot Buffon-Poliveau



Jardin   Jardin

Jardin   Jardin   Jardin

 

^ retour haut de page ^

 


Ce qui est également menacé
au Jardin des Plantes même


 

Le projet comporte de construire sur le terrain même du Jardin des plantes. Un bâtiment de 1.700 m² viendrait écraser le Jardin des iris, au 10 rue Buffon.

On ferait disparaitre un jardin au charme exceptionnel où, dans une configuration intime et traditionnelle, des variétés d’iris, des pivoines, des sauges, des consoudes sont présentées au pied des rosiers entre des bordures de buis.

Ce lieu de rêverie et de détente, où de jeunes enfants peuvent jouer au calme serait supprimé, au profit d’un bâtiment qualifié de provisoire. Or chacun connait la pérennité des constructions provisoires de l’Administration. On agencerait une galerie de réserves de 3.000 m² sous la roseraie. La roseraie où tant de promeneurs viennent admirer et photographier les rosiers botaniques et horticoles serait sacrifiée pour permettre d’installer des locaux souterrains sur un site notoirement inondable.

Enfin, au pied des Grandes serres, si bien restaurées récemment, un bâtiment de 950 m² serait édifié sur l’emplacement d’une des rares pelouses encore disponibles à la plantation.

Ainsi, alors que, depuis 1993, la totalité du Jardin des plantes est classée Monument historique, « bâtiments, sols et clôtures », l’Administration prétend y construire devant les Grandes serres.

Quel scandale ce serait, et à juste titre, si un promoteur privé avançait de pareils projets !

 

 

 

 

 

^ retour haut de page ^

 
 
  Mentions légales - Crédits - © 2012