ASIBP - Association pour la Sauvegarde et la mise en valeur de l'îlot Buffon-Poliveau et de ses abords
ASIBP - Association pour la Sauvegarde et la mise en valeur de l'Îlot Buffon-Poliveau et de ses abords
Accueil Projet Îlot Buffon-Poliveau ASIP Newsletter - Adhésion - Contact
Adhésion
Newsletter
Contact
  Accueil Projet contesté Îlot Buffon-Poliveau ASIBP  
Bâtiments                      Jardin                      Faune                      La Bièvre                      Diaporama                      Plan
 

La Bièvre, seul affluent ancien dans Paris, a été couverte et canalisée au XIXème siècle.


La réouverture de la Bièvre offre la possibilité
de restituer en partie l'écosystème de la rivière



Bitte d'amarrage de la Bièvre  

Le projet de sa réouverture partielle fait déjà l'objet d'actions concertées du Conseil Régional d'Île-de-France, des Conseils Généraux du Val-de-Marne et des Hauts-de-Seine, du Syndicat Intercommunal d'Assainissement de la vallée de la Bièvre (SIAVB), du Syndicat Interdépartemental d'Assainissement de l'Agglomération Parisienne (SIAAP) et de nombreuses communes riveraines qui restaurent le cours de la Bièvre et redonnent une qualité satisfaisante à ses eaux ainsi qu'une meilleurs présence de la faune et de la flore sur ses berges.

Dans ce cadre, il convient, à Paris de préserver les possibilités :
. d'évocation de son ancien tracé dans Paris intra-muros ;
. de mise à jour de son cours notamment sur le site de l'Îlot Buffon-Poliveau (et de deux autres sites) ;
. de recréation de son débouché en Seine.

     
Ancienne bitte de halage de la Bièvre
© photo Christian Charousset 2012
   


Plan  

Le plan de gauche est une illustration de ce qui serait possible de faire en ménageant notamment un passage public entre les rues Buffon et Poliveau.

Entre la rue Geoffroy Saint-Hilaire et la rue Nicolas Hoüel, le cours de la Bièvre traverse une école privée puis se situe entièrement sur l'Îlot Buffon-Poliveau. Le réaménagement de cet espace passe par la mise à jour de cette affluent naturel de la Seine.

La réouverture de la Bièvre offre en outre la possibilité de restituer en partie l'écosystème de la rivière. Le linéaire de remise à jour est d'environ 400 mètres et ses berges pourraient être traitées de manière naturelle.Il est proposé de créer un nouveau débouché de la Bièvre sur le quai d'Austerlitz, entre le viaduc du métro de la ligne 5 et le pont Charles de Gaulle, à proximité de l'ancien tracé.




Dossier de presse du 19 mai 2011



Couverture du dossier de presse  

Nous reprenons ici un dossier de presse intitulé "Opération inédite en Ile-de-France ! 216 Millions d’euros dédiés à la renaissance de la Bièvre" qui a été réalisé par Partenaires d'avenir et commandité par :

Logo Eau de Seine Normandie   Logo du SMBV Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Bièvre   Logo de la région Île-de-France   Logo du Conseil Général des Hauts-de-Seine   Logo du SIAAP Service Public de l'Assainissement Francilien
Logo du Conseil Général du Val-de-Marne   Logo Les Hauts de Bièvre Communauté d'Agglomération   Logo de la Mairie de Paris   Logo de Val de Bièvre Communauté d'Agglomération

Pour télécharger le dossier de presse dans sa totalité (format PDF) > cliquer ici

Zoom sur l'événement : La Bièvre, un nouvel environnement pour les riverains

La vallée de la Bièvre couvre environ 200 km² et compte 780 000 habitants. La Bièvre est une rivière particulière car elle a été recouverte à partir du XIXème siècle sur toute sa partie aval. L’objectif est aujourd’hui de permettre à cette rivière de retrouver l’air libre pour, notamment, offrir des sites de promenades au public et favoriser la biodiversité.

Cette opération, inédite en Ile-de-France, d’un montant total de 216 millions d’euros, est un projet ambitieux qui aura un impact majeur tant sur le plan écologique que humain. Elle s’achèvera à l’horizon 2015.

Les objectifs sont les suivants :
- améliorer la qualité des eaux de la Bièvre,
- préserver la biodiversité menacée par l’expansion des villes,
- maîtriser les eaux de ruissellement et lutter contre les inondations,
- reconquérir des espaces naturels pour les loisirs, la détente et la qualité de vie des riverains.

Le projet est mené conjointement par le Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Bièvre (SMBVB), les Conseils généraux des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne, les Communautés d’Agglomération des Hauts-de-Bièvre et Val de Bièvre, le Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne (SIAAP), la Mairie de Paris, la Région Ile-de-France et l’Agence de l’eau Seine- Normandie.

Le 19 mai 2011, les acteurs engagés dans ce projet signent le contrat de bassin pour la réouverture de la Bièvre aval. Ce contrat vise à formuler l’engagement des acteurs locaux et apporter les moyens financiers nécessaires pour atteindre cet objectif de réouverture.

Contacts presse :
- Louis MARANT – Chargé de mission au SMBVB – 01 49 73 38 74
- Edwige SEVE – 06 13 38 35 00

Les chiffes clés

9 organismes signataires :
- 1 animateur et coordinateur : le Syndicat Mixte de Bassin Versant de la Bièvre (SMBVB)
- 6 maîtres d’ouvrage financeurs : Les Conseils généraux des Hautsde- Seine et du Val-de-Marne, les Communautés d’agglomération des Hauts-de-Bièvre (CAHB) et de Val de Bièvre (CAVB), la Mairie de Paris et le Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne (SIAAP)
- 2 financeurs : l’Agence de l’eau Seine-Normandie et le Conseil Régional d’Ile-de-France
- Durée de l’opération : 6 ans (2009 – 2015)
- Montant total du projet : 216 millions d’euros HT (valeur 2009)

Une rivière libérée

La Bièvre, petite rivière d’Ile de France, prend sa source dans le département des Yvelines à Guyancourt puis s’écoule vers le Sud-Est jusqu’à Antony. Elle emprunte, alors, la direction du Nord vers Paris où elle rejoignait jadis les eaux de la Seine, en amont du pont d’Austerlitz.

Le long de ses 36 km, la Bièvre rencontre de nombreux affluents (Ru de Rungis, Ru des Godets, Ru de Saint Marc…) et traverse cinq départements (Yvelines, Essonne, Hauts de Seine, Val de Marne, Paris) et de multiples faciès paysagers.

À partir de la fin du XVIIIe siècle, les rejets de pollution des petites industries installées sur les rives de la Bièvre (partie aval) et les eaux usées des communes traversées provoquent des nuisances importantes. La rivière dégage, notamment, une odeur nauséabonde et écoeurante. D’où un siècle plus tard, sa canalisation et sa disparition dans les égouts de l’agglomération parisienne. L’urbanisation s’intensifie alors en banlieue et la couverture de la rivière se poursuit vers l’amont, de Paris jusqu’à Antony.

La Bièvre d’aujourd’hui comprend deux parties bien distinctes :
- la Bièvre amont, de Guyancourt à Antony, où elle s’écoule librement comme une véritable rivière,
- une partie aval canalisée et souterraine d’Antony jusqu’à Paris.

Près de 40 ans d’efforts ont permis la restauration puis la sauvegarde de la partie amont et une maîtrise satisfaisante de son hydraulique. En revanche, dans la partie aval, elle se rappelle régulièrement au bon souvenir de ses riverains lors d’évènements pluvieux conduisant parfois à son débordement. Débordement accru par l’urbanisation intense de son bassin versant.

A Bièvre en activité en 1951   La Bièvre amont   La Bièvre aval au Parc des Prés
         
La Bièvre en activité en 1951
 
La Bièvre amont
 
La Bièvre aval au Parc des Prés

Dans ce contexte, le projet de la réouverture de la Bièvre a progressé et aujourd’hui les acteurs de l’opération oeuvrent dans ce sens. Ces dernières années, ont ainsi été étudiées les possibilités de réouverture de ce cours d’eau sur une partie importante de son linéaire. Comme avec la réouverture de 300 mètres linéaires au Parc des Prés à Fresnes, dont l’inauguration a eu lieu en 2004.

Tracè de la Bièvre

Le contrat Bièvre aval

Le contrat de bassin 2010-2015 engage les acteurs locaux et les partenaires financiers autour d’un projet de gestion globale de l’eau à l’échelle du bassin versant aval de la Bièvre. Il s’inscrit dans une démarche de reconquête écologique de la rivière, en cohérence avec les objectifs de la Directive Cadre Européenne sur l’Eau.

Le contrat s’étend du bassin de retenue, situé à Antony, jusqu’à la future confluence avec la Seine, à Paris. Le montant total de l’opération est estimé à 216 millions d’euros.

 

Plan Bièvre aval  

Objectif 1 : améliorer la qualité de l’eau de la Bièvre

Il s’agit pour cela de s’assurer que la Bièvre ne reçoive plus d’eaux usées.
Chantiers prévus :
- supprimer les rejets temporaires d’eaux usées dans la rivière : construction par le SIAAP d’une canalisation secondaire à Antony
- supprimer les rejets permanents d’eaux usées dans la rivière, amélioration des réseaux et accompagnement des mises en conformité dans la vallée de la Bièvre par les Hauts-de-Bièvre et la CAVB
- éviter l’engorgement des réseaux unitaires par les eaux de pluie : programme de réhabilitation et de mise en séparatif de la collecte des eaux pluviales/ eaux usées (dans le Val-de-Marne, les Hauts-de-Bièvre, le Val de Bièvre et les Hauts-de-Seine)

Objectif 2 : ré-ouvrir partiellement la Bièvre

La réouverture de la Bièvre s’accompagne d’une renaturation des berges et du lit de la rivière.
Chantiers prévus :
- réouverture de plusieurs portions de rivière sur L’Haÿ-les-Roses et Arcueil / Gentilly par le Conseil général du Val-de-Marne et sur Cachan et Gentilly par la Communauté d’Agglomération de Val de Bièvre
- renaissance du bras mort du Ru des Godets à Antony (Hauts-de-Bièvre)
- rétablissement de la confluence avec la Seine (Ville de Paris, SIAAP, Val de Marne)

Objectif 3 : lutter contre les inondations et maîtriser les eaux de ruissellement

La première cause d’inondation est l’imperméabilisation des sols. Les eaux de ruissellement ne peuvent plus s’écouler et saturent les réseaux d’assainissement.Chantiers prévus :
- Anticiper en gérant les eaux pluviales à leur source (travaux de rétention, récupération et évacuation des eaux pluviales dans les Hauts-de- Bièvre, projets d’aménagement pour la maîtrise des ruissellements dans les Hauts-de-Seine)
- Contenir l’eau (construction d’un bassin de stockage à Fresnes)



Des acteurs engagés

L’animateur du contrat :

Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Bièvre (SMBVB)
Il porte le contrat Bièvre aval :
- il favorise la concertation entre les partenaires,
- il contribue à l’émergence des projets inscrits dans le contrat,
- il sensibilise et communique auprès des acteurs de l’eau,
- il recherche de nouveaux partenariats auprès des acteurs de l’eau du bassin versant non inclus dans le projet.
Il élabore également le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la Bièvre : un outil de concertation et de planification à portée juridique fixant les objectifs généraux d’utilisation, de mise en valeur et de protection de la ressource en eau et des milieux aquatiques.
Financement : 390 000 € HT

Les maîtres d’ouvrages financeurs :

Les Conseils généraux des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne, les Communautés d’agglomération des Hauts-de-Bièvre et de Val de Bièvre, la Mairie de Paris et le Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne (SIAAP) réalisent les projets du contrat de bassin. Ils contribuent également à leur financement.

Conseil général des Hauts-de-Seine :
- Travaux sur réseaux d’assainissement et mise en séparatif pour améliorer la qualité de l’eau
- Réalisation d’un bassin de rétention/dépollution des eaux pluviales
- Politique de limitation des eaux pluviales à la parcelle
Financement : 23 500 000 € HT

Conseil général du Val-de-Marne :
- Travaux sur réseaux d’assainissement et mise en séparatif pour améliorer la qualité de l’eau
- Réalisation d’un bassin de rétention/dépollution des eaux pluviales
- Réouverture de la Bièvre
Financement : 52 287 000 € HT

Mairie de Paris :
- Travaux sur les réseaux d’assainissement permettant de transférer les eaux de la Bièvre à l’aval de Gentilly jusqu’à la Seine
Financement : 1 000 000 € HT

Communauté d’Agglomération des Hauts de Bièvre (CAHB) :
- Travaux sur réseaux d’assainissement et mise en séparatif pour améliorer la qualité de l’eau
- Réaménagement du Ru des Godet
- Politique de limitation des eaux pluviales à la parcelle
Financement : 44 086 000 € HT

Communauté d’Agglomération de Val de Bièvre (CAVB) :
- Travaux sur réseaux d’assainissement et mise en séparatif pour améliorer la qualité de l’eau
- Réouverture de la Bièvre
Financement : 21 750 000 € HT

Le Syndicat Interdépartementale pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne (SIAAP) :
- Travaux sur réseaux d’assainissement pour améliorer la qualité de l’eau
- Réaménagement d’un exutoire de la Bièvre en Seine à Issy-les- Moulineaux et à Paris
Financement : 20 849 000 € HT

Remarque : dans le cadre du contrat, les maîtres d’ouvrage se sont également engagés à réaliser un bassin de rétention à Fresnes (50 millions d’euros HT) et à réhabiliter un ouvrage d’assainissement (2,5 millions d’euros HT). Les participations financières de chacun restent encore à définir.

Les financeurs :

L’Agence de l’eau Seine-Normandie et le Conseil Régional d’Ile-de-France apportent des aides financières aux partenaires dont les projets contribuent aux objectifs du contrat de bassin.

Agence de l’eau Seine-Normandie :
L’Agence de l’eau Seine-Normandie est un établissement public dont la mission est de financer les ouvrages et les actions qui contribuent à préserver les ressources en eau et à lutter contre les pollutions en respectant le développement des activités économiques. Pour cela, elle perçoit des redevances auprès de l’ensemble des usagers. Celles-ci sont redistribuées sous forme de subventions et d’avances aux collectivités locales, aux industriels, aux artisans, aux agriculteurs ou associations qui entreprennent des actions de protection du milieu naturel.
Un objectif : atteindre le bon état des eaux
Ses priorités pour la Bièvre aval :
- amélioration de la qualité des eaux de la Bièvre (assainissement des collectivités et des industriels)
- maitrise des pollutions à la source des ruissellements (pollution par temps de pluie)
- réouverture et renaturation de la Bièvre
- gestion globale et cohérente du bassin versant (animation, pédagogie, communication)

Conseil Régional d’Ile-de-France :
Le Conseil Régional met en oeuvre sa politique environnementale d’Ecorégion qui vise à réduire l’empreinte écologique et son coût social. Dans le domaine de l’eau, elle concourt à la préservation et la reconquête de la qualité des milieux naturels et de la ressource en eau. La Région consacre jusqu’à 40% d’aides au travers des actions du contrat de bassin.
Ses priorités pour la Bièvre aval :
- rouvrir progressivement la Bièvre
- réintroduire l’eau dans la ville
- maîtriser les ruissellements à la source
- réduire l’usage des produits phytosanitaires pour aller vers le « zéro phyto »
- stopper l’érosion de la biodiversité en restaurant les continuités écologiques (à ce titre, la Région a classé le bassin d’Antony en Réserve Naturelle Régionale)

Coordonnées

Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Bièvre (SMBVB)
Moulin de la Bièvre - 73 avenue Larroumès - 94240 L’Haÿ-les-Roses
01 49 73 38 74

Conseil général des Hauts-de-Seine
2-16, boulevard Soufflot - 92015 Nanterre Cedex
01 47 29 35 50
> http://www.hauts-de-seine.net

Conseil général du Val-de-Marne
Hôtel du Département - 21 avenue du Général de Gaulle - 94011 Créteil Cedex
01 43 99 72 64
> http://www.cg94.fr

Communauté d’Agglomération des Hauts-de-Bièvre (CAHB)
3 Centrale Parc - Avenue Sully Prudhomme - 92298 Chatenay-Malabry Cedex
01 41 87 82 82
> http://www.agglo-hautsdebievre.fr

Communauté d’Agglomération de Val-de-Bièvre (CAVB)
7/9 avenue François Vincent Raspail - 94114 Arcueil Cedex
01 55 01 05 12
> http://www.agglo-valdebievre.fr

Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne (SIAAP)
2 rue Jules César - 75589 Paris Cedex 12
01 44 75 61 20
> http://www.siaap.fr

Ville de Paris
Hôtel de Ville - 9 place de l'Hôtel de Ville - 75004 Paris
01 53 68 24 80
> http://www.paris.fr

Région Ile-de-France
33 rue Barbet de Jouy - 75007 Paris
01 53 85 56 54
> http://www.iledefrance.fr

Agence de l'Eau Seine Normandie
51 rue Salvador Allende - 92000 NANTERRE
01 41 20 18 08
> http://www.eau-seine-normandie.fr

Rédaction : Partenaires d’Avenir – Photos et cartes Syndicat mixte du bassin versant de la Bièvre


Informations complémentaires


> Télécharger le dossier de presse au format PDF

 

^ retour haut de page ^

 
 
  Mentions légales - Crédits - © 2012